« Vítimas civis | Entrada | O infeliz... »

fevereiro 18, 2005

Quem era "Deep Throat"?

Recordam-se certamente que, no caso Watergate, os jornalistas do Washington Post Bob Woodward e Carl Bernstein tinham um informador, ao qual se referiam pelo nome de "Deep Throat", do título do filme pornográfico que fazia furor à época.
Sempre se especulou muito sobre quem seria esse informador. Investigações recentes por parte de Adrian Havill apontam para o nome de... George Bush (pai)!
Ora leiam o que conta a este respeito o "Rivarol":

«Bush père était-il le traître du “Watergate”?

L’actuel président américain aurait-il été réélu le 2 novembre si la “taupe” présumée du scandale du Watergate qui provoqua en 1973 la démission de Richard Nixon avait été alors connue? L’informateur de Bob Woodward et Carl Bernstein, les journalistes du Washington Post qui eurent la peau de Nixon, ne serait autre en effet que George Bush Sr, père du locataire de la Maison-Blanche après avoir lui-même occupé celle-ci de 1988 à 1992! Si Woodward et Carl Bernstein ont toujours protégé leur source, connue sous le sobriquet de Gorge profonde (titre d’un film porno qui faisait alors fureur), on savait qu’il s’agissait d’un ponte de l’appareil républicain, obligatoirement proche de la présidence et le nom de Bush père avait été parfois évoqué, mais l’intéressé avait toujours démenti, arguant que, ambassadeur américain à l’ONU, il ne pouvait être à Washington aux moments stratégiques.
Or, en étudiant les agendas de Bush père, le biographe américain Adrian Havill a prouvé qu’il aurait parfaitement pu assister à sept des huit rencontres relatées par les deux journalistes. Reste à savoir pourquoi l’ancien sénateur a ainsi “balancé” Nixon: tout simplement selon Havill parce que ce dernier lui avait préféré Gerald Ford comme vice-président et lui avait refusé ensuite le très juteux ministère du Commerce (où il aurait pu favoriser outrageusement ses amis texans de l’industrie pétrolière et des travaux publics, en commençant par son inséparable Dick Cheney, vice-président depuis 2000 et l’un des principaux artisans de l’invasion de l’Irak où sa firme Hallyburton a pratiquement le monopole de la reconstruction).»

Publicado por FG Santos às fevereiro 18, 2005 06:25 PM